Séance photo pour pochette disque du groupe rock The Wylde Tryfles

Séance photo pour pochette disque du groupe rock The Wylde Tryfles

Photographie studio pour groupe de rock

Pochette de disque du groupe rock The Wylde Tryfles de Bordeaux
Pochette de disque du groupe rock The Wylde Tryfles de Bordeaux
Pochette de disque du groupe rock The Wylde Tryfles de Bordeaux

The WYLDE TRYFLES sound wild and out of control, playing their modern take on ultra-fuzzed female-fronted 60s garage-punk, full of snotty garage vocals, screams, back from the grave vibes and hypnotic dangerous beat. So, what do they serve on their third Soundflat Records-release « Outta Tyme »? You can expect the obvious classic fuzzy 60’s garage-punk influence; at the same time a great portion of 80’s garage-revival-legends inspiration like THE PANDORAS or THE CYNICS, and of course the WYLDE TRYFLES unique approach to their own sound.

You get nine smashing melodic TRYFLES-originals like the breathtaking « Don’t Leave Me This Way » or the catchy and wylde « Don’t Press Your Luck » plus one wylde coverversion of THE SAVOY’s « Can It Be », which seems to be tailormade for the band.

« Outta Tyme » is a fantastic new album by French garagepunkers THE WYLDE TRYFLES – don’t miss out on this wylde nugget!

Balade en forêt de Saint Macaire

Balade en forêt de Saint Macaire

Se promener avec son vénérable Canon 5D classique, un 100 mm macro 2.8 greffé dessus, pour découvrir les petits mondes, les textures et les formes.

L’année 2023 se termine, et la douceur du temps m’attrape pour quelques balades autour de chez moi, dans ce petit village où je m’épanouis chaque jour. Sortir avec mon appareil photo et explorer, capturer à tout moment devient une habitude. Cette fois, ce sera avec mon vieux Canon 5D classique. Ce boîtier est d’une simplicité déconcertante, si agréable, si instinctif. Rien est superflu.

Participation au livre : Tatouages du monde flottant

Participation au livre : Tatouages du monde flottant

Shooting photo avec l’artiste-créateur Beno pour la publication du livre : Tatouages du monde flottant : le corps imaginé au Japon.

Livre Tatouages du monde flottant : le corps imaginé au Japon

L’art du tatouage japonais est considéré comme l’un des ornements corporels les plus aboutis au monde. Avant l’adhésion populaire, sa pratique puise sa source au coeur de l’époque d’Edo (1603-1868) avec le tatouage de serment fait par amour et le marquage infamant des criminels. Le cheminement vers une ornementation extrêmement élaborée qui couvre de larges parties du corps reste méconnu du grand public.
Pendant deux siècles et demi, cette évolution s’est nourrie de la vie culturelle de l’ukiyo, ce « monde flottant » en pleine effervescence en dépit de la censure imposée par le shogunat Tokugawa. Support de contestation silencieuse, le corps devient un moyen d’exprimer force et courage pour les gens du peuple. Ce phénomène social s’intègre alors à la culture du théâtre kabuki, de l’estampe et du livre, puis passe de la lumière à une ombre relative avec la prohibition de 1872 qui efface une partie de cette mémoire.
Après la fin de l’interdiction en 1948, en particulier durant les années 1960, le cinéma s’empare de cet héritage et en associe l’image aux groupes criminels yakuza que la gravure, la photographie ou le manga perpétuent. Au Japon, cette représentation durable alimente la perception négative du tatouage et limite encore la liberté d’accès à certains lieux publics.
Ce catalogue d’exposition retrace plus de trois cents ans d’histoire de cet art de l’éphémère, qui ne dure qu’une vie, dont les codes d’hier inspirent ceux d’aujourd’hui. Elle interroge notre regard sur l’engagement que demande une telle démarche et sur l’identité sociale des personnes qui marquent leur corps.

Livre Tatouages du monde flottant : le corps imaginé au Japon

J’ai travaillé tous mes réglages prépresse, ajusté mes taux d’encrage et optimisé chacune de mes photos pour l’impression offset de ce livre en respectant le papier utilisé. Je voulais que tous les détails du travail de Beno soient parfaitement restitués et les couleurs respectées. Toutes l’ambiance est là. Toute sa précision et ses gestes sont révélés. L’impression est parfaite pour notre plus grand plaisir et celui des lecteurs.

Shooting dans l’atelier de Beno artisan-créateur :

C’était avec beaucoup d’émotion que j’ai pu assister à la naissance d’une estampe originale de l’artisan-créateur Beno au cœur de son atelier en Sud-Gironde. La lenteur et la précision de chacun de ses gestes, au milieu des pigments et des bois, est un spectacle d’une incroyable beauté. Le temps s’arrête. Chaque instant est précieux. L’image se révèle délicatement.

Portrait Beno et sa technique mokuhanga - Graphiste Photographe Thierry Causera

Beno, dans son atelier, me présentant l’estampe terminée.

Tatouages du monde flottant : le corps imaginé au Japon.

Livre imprimé offset : 192 pages / 28 x 23 cm / broché
ISBN : 9788836653997
Éditeur : Silvana editoriale
Auteurs : Bossard Adrien ; Durand Xavier
Prix : 25 €

Livre Tatouages du monde flottant : le corps imaginé au Japon


Visitez l’exposition du 1er juillet au 3 décembre 2023

Magnifique exposition à ne pas rater !

Musée départemental des Arts asiatiques
405, Promenade des Anglais Arenas
06200 NICE

Tél. : 33(0)4.89.04.55.20

Photo portrait au Canon 5D avec Anna

Photo portrait au Canon 5D avec Anna

Travail du portrait avec un ancien appareil photo numérique

⚡ Nouvelle session photo avec Anna pour une série de portrait en studio.⚡

Je travaille essentiellement avec de vieux Canon 5D (Classic et Mark II) de plus de 12 ans. Indestructibles. Je défie quiconque de voir une différence de qualité avec des appareils photo dernier cri sur un de mes tirages papier.
Les boîtiers d’aujourd’hui sont des usines à gaz onéreuses que la plupart n’utilise qu’à 30% de ses possibilités… en espérant faire de meilleurs photos. Mais ce n’est pas l’appareil qui fait la photo. Il reste un outil sans âme qui capte la lumière.

Trois paramètres sont essentiels en photographie :
Ouverture, vitesse d’obturation et ISO.

Je garde à l’esprit que :
L’apprentissage de la lumière, de bonnes connaissances en histoire de l’art et une technique photographique pure permettent de faire de belles images.

Alors nullement besoin de se ruiner pour commencer.
N’ayez pas peur d’acheter un de ces vieux appareils, greffez-lui un bon 50 mm lumineux et faites des photos ! 📸

Retrouvez un exercice test très pertinant du photographe Pablo Strong entre le Canon 5D Classic et le Mark IV dans cette vidéo : how-the-original-canon-5d-stacks-up-against-the-5d-mark-iv

#photo#photography#portrait#photooftheday#digitalart#fineart#photoart

Photo portrait Anna par Thierry-causera
Photo portrait Anna par Thierry-causera
Photo portrait Anna par Thierry-causera
Photo portrait Anna par Thierry-causera
Shooting portrait photo “Femme au tournesol”

Shooting portrait photo “Femme au tournesol”

L’art du portrait au style ancien comme une peinture.

Portrait de l’artiste Émilie Sauvage de passage à Saint Macaire (33) et qui a bien voulu noircir le capteur de mon Canon 5D. Lumière et travail de retouche style peinture. Merci d’avoir joué le jeu !

J’apporte beaucoup de soin à la retouche photo, certainement mon enseignement de graphiste et mon amour pour l’histoire de l’art.

Ce portrait a été fait le lendemain d’une grosse fête d’anniversaire dans ma petite ville de Saint Macaire (33). Émilie arrivait de Tours où j’y avais fait, très jeune, mes études « F12 Arts appliqués » au lycée Choiseul.
Elle dormait à mon atelier après s’être couché aux aurores. Nous nous sommes réveillés embrumé et flouté…

Mes gestes étaient plus lents derrière mon Canon, nous ressentions la fatigue. Ce qui n’a pas empêché de sortir quelques jolies photos dont celle-ci que j’ai retravaillé et poussé plus loin dans la peinture.

Portrait couleur d'Émilie de passage à Saint Macaire (33) et qui a bien voulu noircir le capteur de mon Canon 5D. Lumière et travail de retouche style "peinture réaliste".
Portrait en couleur d'Émilie de passage à Saint Macaire (33) et qui a bien voulu noircir le capteur de mon Canon 5D. Lumière et travail de retouche style "peinture réaliste".